Rallye Sprint de Là L’homme – Cunin récidive, Delrez inaugure !


  • Publié le mardi,05 mars , 2019 á 7:20 | Dans la catégorie : ASAF, Rallye, Sport

    Par Patrick Hayot

  • 3ème édition – Qu’importe la monture ! Certes, on ne peut parler d’une très forte concurrence, mais la victoire de Eric Cunin est quand même méritée, tout comme le fait d’être à l’arrivée pour les 52 autres rescapés.
    Ayant délaissé la version WRC, c’est au volant de la Fabia R5 que le patron du RSR se présentait au départ à Freux avec pour légitime ambition de décrocher une seconde victoire, mais surtout d’apprendre le pilotage de son bolide tout en se faisant plaisir.
    À ce titre, la météo exécrable et surtout le vent violent sur le plateau avait de quoi inquiéter et de demander une vigilance de tous les instants. Et de ne pas être trop rassurés non plus avec les passages en sous-bois puisque quelques branches mortes auraient pu chuter sur la spéciale. Heureusement, de ce côté-là, tout s’est finalement bien passé.
    D’emblée, Eric Cunin prenait le commandement tout en restant prudent. Calme sur les accélérations, posé sur ses freinages, c’est avec une certaine sérénité qu’il rentrait au bercail avec une bonne dizaine de secondes d’avance sur Steve Becaert. Le pilote de la Mitsubishi Lancer Evo VI tenait son rang et après un départ très prudent, Thomas Delrez ne pointait qu’à 2/10ème au terme de la première des quatre conforntations; il haussait le rythme pour faire la différence et s’assurer du premier accessit.
    Vu comme ça, on pourrait se dire que ce fut une promenade de santé. Eh bien non, car dans le 3ème exercice, c’est Delrez qui s’offrait le scratch au nez et à la barbe des pilotes de la Div4. Cunin fautait et perdait plus de 15s sur son rythme habituel, Bécaert levait un peu trop le pied alors que Pirot, commençait à hausser le ton en venant signer un probant 3ème temps au volant de sa BMW M3 Compact. Il n’aura d’ailleurs qu’à regretter son entrée prudente, trop, dans la course puisque concédant 20s à Delrez, il lui en manquera 18 au terme de la journée pour monter sur la 3ème marche du podium final.
    C’est dire si le pilote de la Renault Clio (#14), leader intraitable de bout en bout de la D123, a sorti le grand jeu et de tenir tête au pilote de la BM. De quoi faire oublier l’abandon de Clavier et donc de se refaire une santé, mais aussi de contenir les assauts de Laurent Mottet dont la Peugeot 306 (#6) arborait de nouvelles couleurs. Donnant la réplique à la seconde ou presque, Mottet perdra pied dans le 3ème passage avec un déficit de près de 10s sur son rival. C’en était trop et en lâchera autant dans la dernière. Mais ratera aussi la 4ème place de peu puisque revenu aux basques de la BM de Pirot, il échouera à 1,59s de celui-ci au final !
    Et dire que la seule présence de la Porsche 911 de Frédéric François laissait planer un tout autre scénario. Mais la GT allemande fera des siennes à 500 m de l’arrivée de la première spéciale et restera près de 7 min à l’arrêt dans le pif paf du village de Freux, câble d’accélérateur cassé !
    Le spectacle était en tout cas aussi dans les classes et le duel des Peugeot 106 de Bomble et Blérot en 3/9 a été de toute beauté. Si la victoire de classe, assortie d’une 6ème place tombe dans l’escarcelle du second nommé, il le doit à un écart de moins de 3/10ème à la fin de journée !
    Ce n’était pourtant pas gagné d’avance puisque Bomble (#26 – Peugeot 106) commençait sa journée par un superbe 5ème temps au général dès la première joute et de se montrer près de 10s plus rapide que le futur vainqueur de la classe. Il en perdait, hélas pour lui, autant dans le passage suivant avant de devoir défendre bec et ongles son bien. Il gardait encore espoir puisque les 8/10ème d’écart à ce moment se muait même en 3,6s avant de s’élancer dans la dernière spéciale.
    Ils ont tout jetés dans leur bagarre. Sortant le grand jeu, c’est finalement Charles Blerot qui décroche la lune !
    Un podium qui était à la portée logique de Jean-Yves Lejeune qui, au volant de sa Citroën DS3 R3T, paiera cher un double 360° juste avant d’arriver sur le pif paf près de la chapelle du poste 8.
    Témoin de la scène, un léger lever de pied de l’accélérateur et un petit coup du pied gauche sur le frein, plaçait son bolide en crabe et dans le sens inverse de la logique du virage. Infime mouvement de caisse, mais trop tard que pour la récupérer, la DS3 entamait sa danse dans le champ qui, heureusement, ne comptait que pour seul obstacle les repères balisés de l’organisateur. La double toupie se terminera presque dans le bon sens et de voir, sans trop se poser de question, Lejeune retaper la première et de poursuivre sa course.
    Joli parce qu’il n’y a aucunes conséquences pour les occupants, le bolide et les quelques spectateurs présents, le chrono a continué de s’égrener et de lui indiquer à l’arrivée une perte de quelques 15s. À l’assistance, on apprenait ainsi qu’il n’avait jamais touché les freins et que la DS3 est partie d’un coup. Le panachage des pneus a en tout cas semé le doute et de poursuivre avec quand même une boule au ventre. Il n’aura de cesse de progresser malgré tout et de gagner à chaque fois une place. Il termine 8ème du général, à moins de 2s de Blerot et Bomble et avec 4,7s de boni sur Delchambre et sa Peugeot 205 GTi (#15). Toujours dans le top 10, il pétera un 7ème chrono au général dans le 3ème passage. Il ne pourra contrer le retour de Lejeune et de signer une 9ème place finale.
    En embuscade dès le départ, Jérôme Lingchamps aurait pu jouer le trouble-fête en pointant 6ème du général. Le second chrono lui sera fatal puisqu’au retour vers Freux, il tapait et sortait la roue avant et le cardan. Un des dix abandons puisque se sont entre autres également retirés : Luis Sébastien (Citroën C2R2 #28), Laurent Allard (idem – Tonneau), Manu Bouts (Opel Astra #16 – Suspension), Baudouin Bertrand (Citroën DS3 HDi #41 – turbo)
    En PH Classic, Jean-Claude Simon signait le premier meilleur temps au volant de sa Ford Escort (#254). Mais se trouvait sous la menace d’Emile Tollet qui pilotait un même modèle. Après un mano à mano tout long des 3 premiers passages, ce dernier fera la différence dans la dernière et de s’offrir ainsi une très belle victoire avec 6s de boni. Régulier et performant, c’est Guillaume Glaude qui plaçait sa Volvo 142S sur la 3ème marche du podium.
    Maxime Hébrant a fait danser l’Opel Manta (#205) et de s’imposer en SR de belle manière. Il devance Nicolas Thiery (Porsche 944 #203) et Thirion (Opel Ascona #201), seulement séparés par deux secondes à l’arrivée. Faisant jeu égal d’avec Tollet, Thirion a progressivement lâché des secondes à chaque tour. On se demande même comment son Ascona est arrivée au bout puisque dès le départ, le moteur montrait déjà de veloutes bleutées pas très rassurantes. Comme quoi le moteur est aussi solide que l’entêtement du pilote à finir l’épreuve. Les Legend ont laissé des traces.


    Photos ©2019 auto-center.be
    Résultat final (53 classés)
    Pos
    Equipage
    Véhicule
    D/Cl
    Dif 1er
    Dif pré
    11Cunin E - Henrotte S.Skoda Fabia R54/14
    22Bécaert S - Vandersarren J.Mitsubishi Lancer Evo X4/14+34.97+34.97
    314Delrez Thomas - Poncin M.Renault Clio RS3/10+46.50+11.53
    43Pirot L - Bossart MBMW M3 E46 Compact4/14+1:04.55+18.05
    56Mottet L - Hostelard C.Peugeot 306 GTI3/10+1:06.14+1.59
    625Blerot Charles - Mathu B.Peugeot 1063/9+2:06.21+1:00.07
    726Bomble Pascal - Bomble F.Peugeot 1063/9+2:06.50+0.29
    88Lejeune J - Thiry B.Citroën DS3 R3T3/10+2:08.10+1.60
    915Delchambre J - Crapez A.Peugeot 205 GTI 1.93/10+2:12.82+4.72
    10255Tollet Emile - Knott C.Ford Escort RS 1800 MKIIPH18+2:16.11+3.29
    11205Hebrant M - Frankenne J.Opel Manta BSR+2:21.95+5.84
    12254Simon J - Simon G.Ford Escort RS 2000 MKIIPH18+2:22.69+0.74
    1317Clignet Q - Herbiet D.Peugeot 306 GTI3/10+2:44.84+22.15
    1457Jassogne M - Contempré P.Citroën DS3 R3T3/10+2:55.24+10.40
    1527Boet Vilmo - Habran SimonOpel Corsa A GSi3/9+2:57.72+2.48
    16203Thiery N - Toulmonde T.Porsche 944SR+3:00.55+2.83
    1734Deglin F - Chaidron F.Opel Corsa3/8+3:01.29+0.74
    18201Thirion Romuald - Martin M.Opel Ascona ASR+3:02.03+0.74
    199Jaminet D - Falmagne B.Renault Clio RS3/10+3:02.91+0.88
    2040Marcolongo F - Roger F.Peugeot 205 GTI 1.62/5+3:15.73+12.82
    2112Janty Thibault - Dupont L.Renault Clio3/10+3:29.14+13.41
    2211Hiernaux S - Vanden broeck Y.Peugeot 306 GTI3/10+3:31.20+2.06
    234Grandjean D - Godfrin P.Opel Corsa C GSi4/13+3:50.51+19.31
    2435Le Nouvel C - Focant C.Peugeot 2053/8+3:51.25+0.74
    25258Glaude G - Henrot A.Volvo 142 SPH18+3:54.56+3.31
    26202Gérard Pascal - Gérard S.BMW 325iSR+3:57.24+2.68
    2723Jacques J - Scieur N.Toyota Corolla 1600 GT4/12+4:06.79+9.55
    2844Piedboeuf B - Henry D.Peugeot 206 XS2/5+4:17.85+11.06
    2929Pirnay M - Maitrejean G.Peugeot 1063/8+4:26.67+8.82
    3042Duterme Quentin - Roquet C.Peugeot 1062/5+4:39.18+12.51
    3132Penoy Simon - Frippiat V.Renault Mégane2/6+4:42.44+3.26
    32260Magerotte M - Burtomboy V.Ford EscortPH18+4:49.60+7.16
    3350Collignon A - Poncin D.Peugeot 1062/5+4:52.10+2.50
    34261Bossicart D - Bossicart A.Volkswagen Golf GTiPH18+4:57.88+5.78
    3554Clementz Florian - Leroy A.Honda Civic2/4+5:13.81+15.93
    3652Lallemand Maxime - Rumas J.Renault Twingo RS R12/5+5:23.86+10.05
    3748Fourny Didier - Fourny V.Peugeot 1062/5+5:28.27+4.41
    3856Geilenkirchen N - Wéry D.Skoda Fabia2/4+5:46.20+17.93
    3937Dauvin Anthony - Rogiers E.Peugeot 1063/8+5:50.24+4.04
    4018Devillez L - Decelle N.Opel Astra GSi 16V3/10+6:06.10+15.86
    4139Legros J - Rouschop J.Peugeot 1063/8+6:07.43+1.33
    4238Lamotte J - Damien I.Peugeot 106 Rallye3/8+6:13.86+6.43
    4336Schoos Logan - De Latte E.Honda Civic3/8+6:37.84+23.98
    4455Degreve Laurent - Solot T.Renault Clio2/4+6:46.61+8.77
    4551Defourny Eric - Bours G.Peugeot 1062/5+6:48.88+2.27
    4630Derenne G - Hiernaux R.Toyota Corolla 1600 GT3/9+7:29.55+40.67
    47256Cabu N - Wolfcarius P.Opel Manta BPH18+7:35.33+5.78
    4833Vandenbulcke M - Callens J.Mazda 3232/6+7:38.86+3.53
    4953Catot Alain - Kielbasa N.Renault Clio1/2+8:08.81+29.95
    5019Tirtiaux M - Wilmet M.BMW E463/11+8:34.01+25.20
    5145Copinne J - Copinne J.Peugeot 2072/5+9:18.68+44.67
    5247Maroye Dimitri - Lorge V.Peugeot 206 XS2/5+11:26.21+2:07.53
    5321François F - Penoy J.Porsche 9113/11+13:06.91+1:40.70

    , , , , , , , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Rallye Sprint de Là L’homme – La saison s’ouvre dans le sud
    3ème édition – C’est, c’était la plus jeunes des épreuves du calendrier puisqu’elle sera supplantée en fin d’année par...
  • Les commentaires sont fermés.